Fès

person Posted By: Smaïl list In: Category 1 On: comment Comment: 0 favorite Hit: 452

Afin de vous faire découvrir l’artisanat marocain, nous avons décidé que notre premier séjour se déroulerait à Fès. Ce choix s’est imposé comme une évidence puisque Fès a fait la grandeur de la céramique marocaine.  

D'origines très anciennes, ces céramiques sont reconnaissables par leur couleur : le célèbre bleu de Fès. Avec le temps, la gamme des couleurs s’est élargie tout en alliant authenticité et modernité.  

Les artisans utilisaient du vert, du rouge, du jaune et plus récemment le noir et le gris ont été ajoutés dans le panel.

Nous avons rencontré plusieurs artisans réalisant de la poterie, des briques, des tuiles ou des zelliges (mosaïques) afin de découvrir les différentes techniques utilisées et les étapes qui doivent être respectées afin d'obtenir un produit décoré et solide.

En général, les artisans se regroupent en coopérative afin que chacun effectue une partie du travail de manière qualitative. Chaque étape nécessite un savoir-faire très spécifique.

L'argile blanche est utilisée pour la réalisation de bols, gobelets, plats... alors que l'argile grise est travaillée afin de réaliser des briques, des tuiles ou des zelliges.

L'argile arrive en blocs qui seront brisés en morceaux plus petits et déposés dans une fosse pleine d’eau. 

Cette matière première est travaillée afin d'obtenir une pâte homogène. Elle sera sortie de la fosse, égouttée pendant plusieurs jours selon l’humidité et la température de l’air. 

La personne pétrit la motte d’argile afin d'en extraire toutes les bulles d’air et la rendre la plus malléable possible.

Le potier pose l'argile sur le plateau du tour électrique ou bien il le fera tourner grâce à son pied. Avec ses mains qu'il humidifie régulièrement, il guide et façonne la terre.  

Une fois l’objet fini, il le détache de la motte à l’aide d’un fil. 

Pour certains articles aux formes particulières ou pour la réalisation des tuiles et briques, la personne utilisera un moule. 

Les pièces réalisées sèchent à l'extérieur entre 1 et 3 jours en fonction de la température. 

Après, l'artisan reprend l'objet pour réaliser les finitions. 

Les objets sont empilés dans un four (fonctionnant au gaz ou bien dans un four à bois réalisé en terre) pour subir une première cuisson qui va leur donner une certaine solidité. 

La pièce devenue poreuse pourra alors passer dans les mains des décorateurs.

L’artisan utilise un compas et divers autres outils, des pinceaux de différentes tailles et épaisseurs qu’il a lui-même fabriqués avec des morceaux de roseaux et du crin de cheval.

Une fois que la peinture est sèche, la personne applique l'émail. 

Après une cuisson à haute température, ce vernis rend les objets brillants, imperméables et plus résistants aux chocs.

Les couleurs réelles n’apparaitront qu’après cette 2e cuisson. Par exemple, un violet clair va permettre d'obtenir le fameux bleu de Fès. 

L'artisanat a de tout temps été l'activité économique phare de Fès. Il est régi par des corporations formées de travailleurs exerçant le même métier. Il fonctionne selon une hiérarchie bien définie qui règle la formation de l'artisan et assure la qualité des produits.  

Les artisans exerçant la même activité sont groupés à Fès par quartiers. Les souks sont également organisés par types de produits vendus. 

En 1981, La médina de Fès a été inscrite au patrimoine mondial reconnu par L'UNESCO. Voici ce qui est indiqué sur leur site : "Fondée au IXe siècle et abritant la plus vieille université du monde, Fès a connu sa période faste aux XIIIe et XIVe siècles quand elle supplanta Marrakech comme capitale du royaume. 

Le tissu urbain et les monuments essentiels de la médina remontent à cette période : médersa, fondouks, palais et demeures, mosquées, fontaines, etc. 

En dépit du transfert du siège de la capitale à Rabat, en 1912, elle garde son statut de capitale culturelle et spirituelle du pays.

La médina de Fès est considérée comme l'une des villes historiques les plus vastes et les mieux conservées du monde arabo-musulman. 

L'espace urbain non carrossable y conserve la majorité de ses fonctions et attributions d'origine. 

Elle ne représente pas seulement un patrimoine architectural, archéologique et urbain exceptionnel, mais elle véhicule aussi un mode de vie, des savoirs-faire et une culture qui persistent et se renouvellent malgré les divers effets des mutations des sociétés modernes."

Si vous souhaitez visite cette ville impériale à votre tour, nous vous conseillons de loger dans un riad. Il s’agit d’une maison traditionnelle haute d’un ou plusieurs étages dont le mur qui donne sur la rue comporte peu de fenêtres pour protéger de la chaleur et du bruit de la rue.  

Ce type de maison s’inspire de l’architecture arabo-andalouse. Les pièces du rez-de-chaussée (cuisine, salon, salle à manger central) sont disposées autour d’un patio et les chambres sont à l’étage.  

Le sommet du puits peut être ouvert ou fermé par une toile ou une verrière rétractable selon la saison. Le toit est aménagé en terrasse de plein ciel afin de pouvoir profiter du soleil, de la vue, siroter un thé à la menthe… 

Le riad de Fès est généralement décoré de façon traditionnelle avec des portes et des plafonds en bois de cèdre sculptés, les zelliges qui ornent le sol, les murs ou encore les tables, le tadelakt qui recouvre les murs, le fer forgé aux fenêtres...  Vous serez transportés aux pays des 1001 nuits.  

Comments

No comment at this time!

Leave your comment

Sunday Monday Tuesday Wednesday Thursday Friday Saturday January February March April May June July August September October November December
close Shopping Cart

New Account Register

Already have an account?
Log in instead Or Reset password